Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2024 7 28 /04 /avril /2024 21:25

Un de mes défis dans ma vie en tant que célibataire, c’est de savoir comment et avec qui passer mes vacances. Partir tout seul, ça m’arrive, parce que je n’ai pas toujours le choix, mais ce n’est pas mon scénario préféré. L’idéal lorsque je suis à l’étranger, c’est de partir avec des locaux ou d’être accueilli dans des communautés religieuses. Aux Philippines, l’année passée, j’avais eu l’occasion d’aller dans le Sud, à Mindanao, où je fus accueilli une semaine par mes confrères qui y travaillent. Récemment, j’ai pu découvrir le Nord des Philippines : Ilocos del Norte et Baguio. Et voilà qu’au mois de mars, j’ai fait un séjour de dix jours au Centre des Phililippines,  sur les îles de Cébu et Bohol, avec quatre garçons qui ont entre 20 et 30 ans. Après avoir passé comme moi six mois dans le village des Focolari à Tagaytay, ils rentraient dans leurs îles natales. Je leur ai proposé de prendre des vacances ensemble avant qu’ils ne rejoignent leurs familles respectives. Tout juste sortis de leurs études, ils n’ont pas beaucoup de moyens financiers et pour eux, et c’était ainsi l’occasion de découvrir des régions où ils n’étaient jamais allés. Une des choses qui me frappent aux Philippines, c’est le fait que les Philippins sont généralement très à l’étroit du point de vue financier et par conséquent, ne peuvent pas faire de tourisme dans leur propre pays qui est pourtant si beau et si diversifié.

Philippines, des vacances comme je les aime à Cebu et Bohol en belle compagnie !
Philippines, des vacances comme je les aime à Cebu et Bohol en belle compagnie !
Philippines, des vacances comme je les aime à Cebu et Bohol en belle compagnie !

Après avoir atterri à Cébu, nous nous sommes rendus directement à Moalboal, le spot touristique international par excellence, célèbre pour la plongée et le snorkeling. Nos moyens financiers étant limités, nous nous sommes limités au snorkeling. En bord de plage, la faune marine est belle, mais sans être spectaculaire. Pour voir plus, il faudrait louer un bateau, mais le budget ne nous le permettait pas. Mais bon, plage, snorkeling et beau temps, on va pas se plaindre ! La seule chose, c’est que l’endroit est bourré de touristes étrangers et l’exotisme en prend un peu un coup. Reste que nager avec les bancs de sardines et même une fois avec une tortue, ça en vaut la peine. Le deuxième jour, nous sommes partis pour une belle cascade, où nous avons eu l’entrée gratuite au site, grâce à la paroisse avoisinnante. De retour à Cebu, nous avons été accueilli par les membres des Focolari et leur avons partagé notre belle expérience de Tagaytay. A Cebu, j’ai pu aussi visiter un de mes confrères, participer à une messe présidée par lui en Cebuano et me rendre compte des difficultés pour certains confrères de s’insérer dans la mission locale. Apprendre la langue, apprivoiser la culture, ce sont des défis auxquels les missionnaires sont toujours confrontés, mais qu’ils réussissent avec plus ou moins de succès.

Philippines, des vacances comme je les aime à Cebu et Bohol en belle compagnie !
Philippines, des vacances comme je les aime à Cebu et Bohol en belle compagnie !

Après deux jours de repos à Cebu où nous avons pu déguster les bons plats des Focolari (pizza faite maison, miam miam…), nous sommes partis en ferry pour Bohol où un des quatre jeunes nous attendait. Nous avons loué des scooters pour faire le tour de l’île où bien des merveilles nous attendaient : plages et snorkeling, grottes, cascades et paysages de collines et rizières. Trois jours de bonne humeur et de découvertes qui nous ont bien plu. Côtoyer des jeunes adultes avec lesquels je peux communiquer sans problème en anglais est vraiment un plus des Philippines. Passer du temps ensemble, c’est découvrir un peu de leur monde, se mettre à leur rythme, avoir des conversations sérieuses et de bon fous rire. Ils sont à la charnière entre le monde estudiantin qu’ils quittent et le monde professionnel qu’ils vont devoir affronter. Le stress est là, mais en côtoyant les Focolari, ils ont pu compter sur des adultes capables de les écouter et de les encourager, et je suis heureux d’avoir été leur compagnon et « oncle » durant ces quelques jours de vacances. Merci à eux d’avoir organisé ces belles vacances.

Merci à Eduard, Jay Vanne, Merlin, Roberto pour ce beau temps passé ensemble. Vous me manquez !
Merci à Eduard, Jay Vanne, Merlin, Roberto pour ce beau temps passé ensemble. Vous me manquez !

Merci à Eduard, Jay Vanne, Merlin, Roberto pour ce beau temps passé ensemble. Vous me manquez !

Partager cet article
Repost0

commentaires

English - Français blog !!!

A blog written in Vietnamese? Not for now...Anyway, the articles published in this blog are usually in English and in French. Up to you to choose your language!

A quand un blog en Vietnamien?... Ce n'est pas pour demain, mais les articles publiés sur ce blog sont généralement et en Français et en Anglais... A vous de choisir...

La Providence passe par vous.

sm vn

La mission n'est possible que grâce à vous: soutien aux pauvres (1), y compris le parrainage scolaire, aux jeunes en formation (2), à la communauté (3), à la construction du séminaire à Manille (4), nous comptons sur votre aide! Une aide si modeste qu'elle soit, c'est important et encourageant !

- Pour nous aider de Belgique ou de l Etranger: Compte de Frédéric Rossignol chez BNP Paribas Fortis :
BIC : GEBABEBB            IBAN : BE59 0014 7732 2326



Rem: En l'état actuel des choses, il nous est impossible de vous donner une attestation fiscale.