Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 08:49


EG3f

Cette année, nous avons 11 jeunes en philosophie, la maison est pleine à craquer ! 3 à 4 par chambre, dur dur la vie d'étudiant !


Les gens parfois me disent : «Comme prêtre, tu es dynamique, tu as le contact facile, tu es encore jeune, pourquoi ne restes-tu pas en Belgique ? Beaucoup de gens apprécieraient ta présence et puis les besoins sont criants. En Belgique, on a de plus en plus de prêtres étrangers, on ne se comprend pas toujours bien, tant au niveau de la langue que de la culture. On aimerait plutôt avoir quelqu’un de chez nous !»

EG1fEG2f

Le discernement vocationnel commence par un week-end où les jeunes viennent en nombre. Ceux qui en ont les aptitudes sont invités à commencer l'étude de l'anglais pour deux ans. (Sur la photo de droite, visite de quelques jours du père Gaby, arrivé d'Inde !) 

Eg4feg5f

La formation est donnée sous diverses forme: cours d'anglais et de philo dans des écoles, et formation donnée par nous-mêmes et par les confrères spiritains de Taiwan. 

 

 

 

 

Pourquoi travailler comme missionnaire à l’Etranger quand notre société occidentale vit de plus en plus loin de Dieu ? La réponse tient à la nature de l’Evangile. Quand Jésus commence sa mission, c’est un succès immédiat. ‘Tout le monde te cherche’, lui dit-on. Mais il répond : ‘’Partons ailleurs, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle’’. Tout chrétien a une vocation missionnaire. Il ne peut pas garder l’Evangile pour lui-même, ça n’aurait pas de sens.

eg6feg7f

 

eg8f

Travail manuel et détente font aussi partie de notre quotidien.

 

 

 

 

La joie de l’Evangile, comme le rappelle le pape François, ça se communique. Par confort, par peur de déranger, on l’oublie trop souvent. Chacun est responsable des gens qu’il cotoye, responsable en partie de leur bonheur. Et parce que la foi est un moyen privilégié d’entretenir la joie et la paix dans les coeurs, il faut la partager ! Le missionnaire vit cet appel dans des conditions ‘extrêmes’. Il renonce à une vie familiale, professionnelle, sociale, il laisse tout tomber pour partir vers l’inconnu, mais il en part pas seul. Dieu l’accompagne et l’envoie où qu’il aille.

 

eg9f-copie-1.jpg

Comme missionnaire, nous découvrons une autre famille, d’autres responsabilités, une autre société, nous élargissons nos horizons, nous nous laissons transformer par les gens que nous rencontrons. Ce processus ne se fait pas sans mal. Combien de fois ne peste-t-on pas contre tant de choses qui nous dépassent : la langue, la culture, le manque d’efficacité qui tient à notre condition d’étrangers. Notre présence n’est pas toujours comprise par ceux vers qui nous allons. Au Vietnam, les chrétiens nous considèrent parfois un peu comme des gens qui viennent ‘chercher des vocations’, c’est-à-dire qui travaillent pour leur propre intérêt et souvent aussi on nous confine à un rôle insignifiant dans l’Eglise locale. On nous invite régulièrement à célébrer des messes, mais nous ne sommes pas vraiment impliqués dans les grands projets de l’Eglise locale. Marginalisés, les missionnaires ? Au Vietnam, surement ! Mais, tout cela est l’occasion de grandir en humanité, d’apprendre à sortir de notre confort, de notre statut, de nos sentiers familiers pour vivre en déracinnés, et nous sentir ainsi plus proches de tous ceux qui vivent trop loin de leur chez eux.

 

eg10f

 

eg11f

      Après cinq ans de discernement, vient le noviciat, moment crucial puisqu'il se termine par le premier engagement, les voeux temporaires pour trois ans au sein de la Congregation. Nous avons déja 12 vietnamiens qui ont fait ce grand pas !

 En préparant une nouvelle génération de missionnaires vietnamiens, nous les préparons aux mêmes défis. Ils devront apprendre à renoncer à eux-mêmes pour se faire tout à tous. Le pari ne sera réussi que dans la mesure où ils trouveront aussi leur joie dans cet appel bien spécifique. Parce que la vie et la vocation n’ont rien de magique, il y aura nécessairement des frustrations, des moments de repli sur soi, parfois aussi des abandons. Mais je suis sur que nombre d’entre eux pourront un jour témoigner à leur tour que la mission en vaut la peine, où comme dit le pape Francois, que ‘’la vie augmente quand elle est donnée et elle s’affaiblit dans l’aisance et dans l’isolement. Ceux qui tirent le plus profit de la vie sont ceux qui mettent leur sécurité de côté et se passionnent pour la mission de communiquer la vie aux autres.’’ [Evangelii Gaudium, 10 (La Joie de l’Evangile). Soyons des passionnés de la vie et rendons-la passionnante pour les autres également !

eg12fa.jpg

Après le noviciat, les désormais "spiritains" partent faire leur théologie en anglais à Manille. Ils sont partis pour une aventure intellectuelle exigeante de 4 à 5 ans ! Ils sont accueillis par un nouveau formateur, le père Daniel Sormani de la province spiritaine des Etats-Unis.

 

eg13f

eg14feg15f

Avant la théologie ou parfois après deux ans de théologie, les candidats sont envoyés en mission à l étranger pour deux ans. Pour beaucoup, c'est la première fois qu'ils partent à l'Etranger, un vrai baptême de feu ! Bon vent au frère Phu qui vient de partir en Ouganda !

Partager cet article
Repost0

commentaires

English - Français blog !!!

A blog written in Vietnamese? Not for now...Anyway, the articles published in this blog are usually in English and in French. Up to you to choose your language!

A quand un blog en Vietnamien?... Ce n'est pas pour demain, mais les articles publiés sur ce blog sont généralement et en Français et en Anglais... A vous de choisir...

La Providence passe par vous.

sm vn

La mission n'est possible que grâce à vous: soutien aux pauvres (1), y compris le parrainage scolaire, aux jeunes en formation (2), à la communauté (3), à la construction du séminaire à Manille (4), nous comptons sur votre aide! Une aide si modeste qu'elle soit, c'est important et encourageant !

- Pour nous aider de Belgique ou de l Etranger: Compte de Frédéric Rossignol chez BNP Paribas Fortis :
BIC : GEBABEBB            IBAN : BE59 0014 7732 2326



Rem: En l'état actuel des choses, il nous est impossible de vous donner une attestation fiscale.